Autres races

On peut aussi citer d’autres races bergères que l’on rencontre parfois dans les exploitations. Cette liste n’est pas érosive.

Le Berger Catalan:
Le Gos d’atura Català ou Berger Catalan est un hien originaire des pyrénées catalanes, qui s’est propagé dans toutes les autres zones pastorales de la Catalogne grâce à sa fonction habituelle, la conduite des troupeaux.

Berger catalan au travail sur des oies

Aspect général et caractère
Description : Chien très sobre, vif et intelligent, au regard noble, au caractère rustique et agréable, très dévoué au berger et aux troupeaux qui lui sont confiés, ne s’approchant pas des inconnus, ce qui, à l’occasion, peut le faire passer pour associable. Il est très vigilant, très résistant à la chaleur, au froid, et à tous les agents atmosphériques. Une alimentation très frugale lui suffit pour travailler dans des conditions extrêmes.
Proportions : Médioligne bien conformé, de taille moyenne, au beau poil, légèrement plus long que haut.
Taille:
de 47 à 55 cm pour les mâles
de 45 à 53 cm pour les femelles

Utilisation:
C’est dans la conduite des troupeaux que se manifeste la véritable essence de cette race, car, non seulement il fait ce que lui demande le berger, mais en de nombreux cas, il se montre capable d’initiatives, dirigeant le troupeau avec une facilité merveilleuse, empêchant qu’aucune bête ne se sépare des autres. Par sa grande bravoure et son courage il peut aussi être utilisé pour des missions de garde. Par sa taille, son beau poil, son intelligence et sa grande fidélité à ses maîtres, il peut être un excellent chien de compagnie.
Quand on dit que le Berger Catalan et bien d’autres races sont capables de gérer un troupeau de brebis, il y a toujours la grande question : quelle race est le mieux adaptée ? Une question évidente et simple mais donner une réponse objective est difficile. Il y a toujours cet aspect personnel qui est la passion pour une propre race de chien.

Courir un marathon ou faire un sprint, les deux font partie sous le nom collectif «  l’athlétique » Néanmoins cela sont deux disciplines complètement différentes et les athlètes qui les pratiquent sont aussi différents. Un coureur de marathon est très léger de corps avec une endurance impressionnante, celui qui fait le sprint est un athlète bien musclé avec une puissance explosive qu’il peut convertir pendant un moment donné pour obtenir une grande vitesse. Ils sont tous les deux dans leurs spécialités et s’entraînent différemment.
En fait cela est pareil pour le chien et pour son travail aux troupeaux. Il y a des races qui peuvent travailler aux troupeaux mais selon leur environnement et le besoin du berger, les instincts et les capacités sont plus ou moins développées. Les agriculteurs et les bergers faisaient reproduire des chiens qui surmontaient dans ce qu’on leurs demandaient. De cette façon ils ont “spécialisé” leurs chiens pour le travail dont ils avaient besoin. Les préférences personnelles de l’éleveur ainsi que la disponibilité des chiens pour la reproduction était élément important. Des agriculteurs vivaient souvent dans des endroits très isolés. En ce moment, tous ces éléments font qu’on a des différentes sortes de chiens qu’on a appelé “races”. Au fur et à mesure des années, quelques de ces races n’existent plus, des autres sont des devenus des races très populaires.

En ce qui concerne le Gos d’aturà Catatà, c’est un chien qui se conserve aujourd’hui par nostalgie. Mais il y a un futur possible. Nous devrions sélectionner des chiens stables, équilibrés, capables à s’adapter à toute situation. Un autre critère de sélection devrait être la morfologie et ne pas la beauté. La beauté de la race de travail est l’harmonie des mouvements, la structure parfaite pour pouvoir courir, sauter et marcher pendant des heures. Un bon chassis pour un bon moteur, la fonctionalité à l’état pur, des années de vie de travail sans lésions ni dégâts inutiles provoqué par une mauvaise structure corporelle. Le critère final, peut-être comme quelque chose exclusif, serait la capacité de travail naturel, le troupeau.
Structure corporelle, tempérament et instinct devraient être les critères de la sélection.

Lien avec le club de race

Lien avec la fiche SCC

Le Berger de Beauce ou beauceron:
Il est aussi parfois appelé bas-rouges du fait de la couleur de ses membres. C’est un chien de grand gabarit, puissant. Il peut être utilisé sur les bovins.

C’est un bon chien de conduite. il aide le berger dans le déplacement de son troupeau. Il guide l’ensemble du troupeau entre la bergerie et le pâturage, en protégeant les cultures longées, et en assurant sur route la sécurité de son troupeau, et des autres usagers . Il peut arrêter et faire avancer le troupeau sur ordre, et réintégrer  des brebis retardataires ou trop indépendantes. Le chien procède en effectuant des va-et-vient sur le flanc des animaux, étant attentif à la moindre brebis ainsi qu’aux ordres de son maître.

beauceron dans le cercle

Lien avec le club de race

Lien avec la fiche  SCC

Le Berger Picard:
C’est aussi un grand chien au poil dur, rustique. On le rencontre plus rarement

Lien avec le club de race

Lien avec la fiche SCC

Le Kelpi:
Originaire d’australie, c’est un chien vaillant, impétueux et rapide dans ses déplacements. Les lignées travail sont souvent plus grandes que celles réservées aux expositions, et sont généralement de couleur noir et feu.

Lien avec le club de race

Lien avec la fiche SCC